PolitMonitor

TTIP: 53% des Luxembourgeois le jugent néfaste pour l'Europe

par Virginie Orlandi

Cette cinquième édition du PolitMonitor s'intéresse au TTIP et à ses répercussions sur l'Europe. Une majorité de Luxembourgeois le juge néfaste et souhaite que les négociations soient suspendues.

Depuis février, les députés luxembourgeois ont accès au traité transatlantique ou plus exactement aux propositions actuelles sur le traité transatlantique de libre-échange (TTIP).

Ce traité de libre-échange entre les États-Unis et l'Union européenne, lancé en 2013, est un accord commercial qui vise à créer la plus grande zone de libre-échange du monde. Elle toucherait 820 millions de consommateurs, et représenterait près de 50% du PIB mondial.

Lors de ce cinquième PolitMonitor, le sondage s'est porté sur la connaissance que le public peut avoir sur cette problématique et 53% de la population savent "en gros ce que recouvre TTIP".

En revanche, seulement 12% de la population savent "précisément" de quoi ça parle alors que 13% n'en ont "jamais entendu parlé" et 22% en ont " déjà entendu parler sans vraiment savoir ce que c'est".

Des chiffres qui sont à peu près identiques chez les résidents luxembourgeois et les résidents étrangers.

 

TTIP, c'est quoi exactement?

Concrètement, le traité entend réduire au maximum les droits de douane afin de faciliter les importations, les exportations et les investissements outre-Atlantique.

Il est question également d'harmoniser les réglementations entre l'Europe et les États-Unis dans neuf secteurs précis: l'automobile, les cosmétiques, le textile, les produits pharmaceutiques, les appareils médicaux, les pesticides, les technologies de l'information et de la communication et les produits chimiques et l'ingénierie.

Des domaines qui touchent tout le monde mais dont les négociations actuelles ne sont pas perçues par la majorité comme un avantage pour l'Europe puisque 53% de la population estiment que ces partenariats vont apporter plus de désavantages que d'avantages à l'Europe alors que 30% n'ont pas d'opinion en la matière.

Des chiffres qui grimpent en flèche si l'analyse est faite en fonction de l'électorat: 57% des électeurs voient en ces partenariats plus de désavantages que d'avantages.Et ce sont surtout les Verts (78%) et déi Lénk (92%) qui sont les plus hostiles.

 

Faut-il suspendre les négociations?

Les négociations du traité s'organisent en plusieurs rounds depuis juillet 2013 et les négociateurs européens et américains se sont déjà rencontrés plus d'une dizaine fois.

Plusieurs points posent problème dans ces négociations: la bataille autour des appellations d'origine, la remise en cause de certaines barrières sanitaires et l'arrivée de produits génétiquement modifiés sur le marché européen.

Faut-il pour autant suspendre les négociations? 40% de la population estiment qu'elles devraient être suspendues contre 32% pensant que celles-ci devraient être poursuivies. 25% de la population n'ont aucune opinion sur la question.

Grâce à un découpage par électorat, on se rend compte que la majorité des électeurs est favorable à la suspension des négociations puisque 42% de ceux-ci le disent.

Ce sont surtout les électeurs de l'ADR (54%), des Verts (57%) et de déi Lénk (75%) qui souhaiteraient voir les négociations du TTIP s'arrêter là.

 

Fiche technique - PolitMonitor printemps 2016

population étudiée: population électorale du Luxembourg (luxembourgeois à partir de 18 ans) et résidents étrangers à partir de 18 ans

échantillon représentatif selon l’âge, le sexe, le type d’activité, la région et la nationalité pondération des données brutes selon les variables sexe, âge, région,nationalité actif/non-actif

taille d’échantillon: 1.024 personnes à partir de 18 ans

composition de l’échantillon

1.024 résidents à partir de 18 ans

336 personnes de circonscription électorale centre, 339 personnes de la circonscription électorale sud

194 personnes de la circonscription électorale nord et 155 personnes de la circonscription est

période d’enquête du 11 au 18 mais 2016

méthode: sondage internet (67%, n = 683) et téléphonique (33%, n = 341), pondération par âge, sexe, région, nationalité et activité professionnelle

droits d’auteurs; réservés conjointement à TNS IlReS, à RTL et au Luxemburger Wort

sondage réalisé par TNS ILReS (ILReS S.A.) 46, rue du Cimetière, L-1338 Luxembourg

pour le compte de (acheteurs) RTL et Luxemburger Wort